Nous créons des startups
from scratch

-et nous aimons ça ;)-



#Margo #CodeCase #Bolden #DeepAlgo #LaPiscine



Tout a commencé en 2005...


...avec un fichier Excel que nous avions dénommé Margaux.

Pourquoi un nom de château ? Parce que si ce business plan réussissait, nous fêterions ce succès autour d’une bouteille de Margaux ! Tout simplement...

En juin 2005, nous lançons Margoconseil, une société de consulting experte en IT en Finance de marchés.


Aujourd’hui,

Margo compte 300 salariés, est présent à Paris, Varsovie et Londres et représente une nouvelle génération de société de consulting avec un savoir-faire “start-up” et “éditeur de soft”. Margo a ainsi développé ses propres technologies qui sont des solutions uniques qui permettent à ses clients d’être redoutablement efficaces pour transformer leurs modèles.

La success story de Margo nous a permis de continuer à investir dans des idées et de créer des startups.





La première idée est celle de Jérôme, docteur en robotique :



Le Pitch :)


« On ne devrait plus avoir à écrire ou ré-écrire de code.
Un générateur de code pourrait le faire et ce, dans tous les langages. »



Cette problématique n’était pas nouvelle. Mais un générateur de code qui génère du code de qualité, cela n’existait pas. On s’est lancé financièrement et opérationnellement.


Jérôme avait nommé le générateur de code Miles. En développant Miles, on s’est vite rendu compte que pour apprendre à écrire le code, il fallait commencer par lire le code. On a donc rapidement inventé un outil de reverse engineering donc Smiles. Donc Miles Smiles.

Contrairement à ce qu’Isabelle pouvait penser, ce n’est pas parce que ce logiciel permettait de redonner le sourire aux clients après des km de code que Jérôme l’a nommé ainsi ; c’est en référence à l’album Miles Smiles de Miles Davis.

Bref, chacun choisira l’histoire qu’il préfère après tout...



Aujourd’hui,

Ce logiciel s’appelle CodeCase Software et est utilisé par Margo dans le cadre de son offre “Modernisation de Code”.
CodeCase Software permet d'automatiser 70% des projets de migration d'un langage à un autre et des projets de refactoring. Grâce à lui, on sait lire le code, en extraire sa logique, la simplifier et générer le nouveau code. Un peu comme quand Baudelaire traduit les œuvres de Poe...
Nous avons déjà mené une trentaine de projets à Paris et à Londres et sommes en phase d'accélération.





La deuxième idée est de Tristan, Associate director chez Barclays Pension.



Le Pitch :


« La dérégulation des banques en France nous permettrait de proposer aux TPE/PME un financement alternatif.
Les particuliers pourraient leur prêter directement leur argent. »


L’idée de pouvoir permettre à d’autres entrepreneurs de se développer grâce à l’argent de tous et de participer à l’essor de l’économie française nous a séduit.

On s’est lancé.

En mai 2015, FF, FriendlyFunding, est né.


Aujourd’hui,

Bolden est la plateforme de financement participatif qui permet aux particuliers et institutionnels de financer l’économie réelle, en prêtant directement aux TPE et PME dynamiques. Fintech en pleine croissance, Bolden fait partie des 100 startups sélectionnées par le Founders Program de Station F.





La troisième idée est venue de Jérôme lors d’un projet client avec le logiciel CodeCase Software lorsqu’on s’est rendu compte que savoir lire le code était indispensable pour une entreprise.



Le Pitch :


« On pourrait rendre le code compréhensible par tous. Cela permettrait de résoudre les problèmes d’incompréhension entre les experts métiers et les développeurs. »


En 2016, Deep Algo est née. Elle permet à des non IT (non informaticiens) de comprendre ce qui se passe dans le code. La technologie extrait de façon automatique les algos du code et les représente en anglais sous un format compréhensible par n'importe qui. Vous savez enfin ce que fait réellement votre application, et pas ce qu’elle est censée faire !


Aujourd’hui,

Deep Algo est en phase finale de R&D et a été sélectionnée par Business France pour participer au programme d'accélération Impact USA à NYC au printemps dernier.





En juin 2016, nous avons déménagé nos entreprises à #LaPiscine.


Et là, nous avons réalisé que ce que nous avions créé avait un nom :
Un startup studio.


Un startup studio, c’est une entreprise qui crée des startups à partir d’idées trouvées en interne ou externe, from scratch, et qui s’investit de manière très opérationnelle pour les développer.

#LaPiscine, c’est finalement l’aboutissement de 12 ans d’entreprenariat et le début d’une nouvelle aventure, celle d’un startup studio spécialisé dans les CodeTech startups parce que notre vision est de permettre à chacun, grâce à l’IT, de donner vie à chacune de ses idées.

#LaPiscine reflète notre ambition, notre état d’esprit “être sérieux sans se prendre au sérieux”, la vision commune aux quatre entreprises et leur personnalité.




Aujourd'hui...


...#LaPiscine, c’est à la fois un environnement de travail inspirant et innovant, un CodeTech startup studio, un lieu exclusif dédié à l’innovation et à la créativité pour les entreprises externes qui veulent rester innovantes grâce à #HackTheRoutine et un hub pour les conférences et partages de savoir-faire Tech.

Cela fait maintenant 12 ans que nous nous sommes lancés et nous n’avons pas fini…



- Olivier Hémar & Xavier Lagarrigue




Et sinon, on vous dit pourquoi on l’a appelé #LaPiscine ?





→ Parce que pour transformer une idée en startup il faut se jeter à l'eau.

→ Parce que c’est souvent dans des endroits improbables ou au cours d’une séance de sport quand on ne s’y attend pas, que les meilleures idées surgissent.

→ Parce que c’est un mot qui fait déjà sens dans l’univers informatique :
- le nom de la période d’intégration chez Epita et Epitech
- le nom d’une épreuve de l’école 42

→ Et le # est la représentation du hub, de la connexion…